Le Transmedia Storytelling, ou la quête moderne du temps de cerveau disponible.

28 mai 2013  //  By:   //  Dossiers  //  6 Comments
Note

Summary: Notez ce billet !

Inutile
Peu d'intérêt
Pas mal
Bien
Très intéressant!
User Rating : 3.3 (1 votes)
 

A l’ère des smartphones, des tablettes et des nouvelles consoles, les utilisateurs de ces appareils multimédias n’ont cessé d’accroître leur capacité à utiliser plusieurs écrans simultanément.

Ces « Multitaskeurs » que nous sommes devenus, ont vu leur temps de cerveau disponible être proportionnellement divisé par le nombre d’écrans maniés quotidiennement. Ceci représente une baisse d’attention aux messages traditionnellement véhiculés. Aujourd’hui il est normal de regarder sa télévision tout en consultant son téléphone, un petit live tweet quoi ! Mais ceci, bien évidement en ayant le laptop ouvert sur les genoux -Selon Médiamétrie on compte en moyenne 5,3 écrans par foyer, et 54% des français pratiquent le multitasking devant la télévision, via la tablette ou le Smartphone- Source: Le Transmedialab / Source de l’infographie suivante: Deloitte via Le Blog Du Modérateur.

Deloitte-digital1

Un nouveau mode de vie induit donc un nouveau mode de communication. Afin de recoller les morceaux de notre attention dissipée, il a donc fallu disperser le message / le contenu lui même. Henry Jenkins nous définit le Transmedia Storytelling comme tel:

« Transmedia storytelling represents a process where integral elements of a fiction get dispersed systematically across multiple delivery channels for the purpose of creating a unified and coordinated entertainment experience. »

Afin de reconstituer ce puzzle, le but est de créer une histoire qui commence sur un écran, et qui termine sur un autre, proposant ainsi une expérience globale. Certains nouveaux supports émergent donc (TV connectées, nouvelles consoles dont la Xbox One récemment présentée) mais aussi de nouvelles interfaces comme le Leap Motion, la Réalité Augmentée et la Kinect.

Avec un tel concentré de technologie au service de la communication, il est donc possible de développer de superbes expériences très créatives permettant ainsi de réellement happer le consommateur dans l’univers d’une marque.

Les expériences de ludification « gamification » présentent un inconvénient,  l’effet dit « de friction », qui doit être réduit le plus possible afin d’inciter l’utilisateur à s’immerger dans l’expérience transmédia sans risquer d’abandon de sa part avant le début de cette expérience. Tant de possibilités mais quelques contraintes existantes: comme évoqué précédemment pour les expériences de ludification, le temps avant immersion est décisif sur le succès de l’expérience transmédia. En revanche il existe une autre contrainte, et non des moindres… En effet le choix du support correspondant au fragment d’expérience proposée est primordial, le Transmédia Planneur a donc pour rôle de prévoir le bon choix de supports successifs afin d’engager l’utilisateur tout du long de cette expérience interactive.

Il n’y a plus qu’à attendre le débrief des Cross Video Days pour en savoir plus sur les nouvelles tendances, les futurs moyens et procédés…

About the Author :

Fondateur de The Creative Bucket. Passionné de publicité, et croqueur de ptit LU même sous la douche. Au dernier recensement nous étions 1021 dans ma tête, mais depuis il y a eu un plan social. Je n'ai gardé que ceux qui avaient des bonnes idées.